Publié le 30/10/2019
Comment faire un prévisionnel? > Seuil de rentabilité

Seuil de rentabilité dans un business plan








Le seuil de rentabilité fait partie des tableaux indispensables à la création d'un prévisionnel ou business plan.
L'objectif de ce tableau est simple déterminer un niveau minimal de chiffre d'affaires à réaliser pour être juste rentable et couvrir l'ensemble des charges fixes et variables.

Ce niveau de chiffre d'affaires minimal permettant théoriquement de trouver un résultat à zéro s'appelle le seuil de rentabilité.

On convertit enfin cette valeur en nombre de jours théoriques afin d'arriver à ce seuil de chiffre d'affaires, on parle alors de point mort.


  1. Charges fixes
  2. Charges variables
  3. Seuil de rentabilité
  4. Point mort





1. Charges fixes

Une charge fixe (CF) est un coût fixe qui ne varie pas en fonction du niveau du chiffre d’affaires.
Par exemple le loyer de votre activité constitue un frais fixe parmi les frais généraux.
Les frais d’électricité peuvent également rentrer dans cette catégorie si vous ne faites pas de production (le niveau de consommation énergétique pouvant varier fortement en cas d’utilisation de machine électrique comme le four d’une boulangerie).
Les charges de personnels sont souvent des charges fixes lorsqu'il s'agit de CDI.

Liste non exhaustive des frais fixes:

  • Assurance
  • Loyers
  • Leasing ou crédit-bail
  • Télécommunications (sauf cas particuliers)
  • Publicité (sauf cas particuliers)
  • Énergie (si vous ne faites que du service)
  • Honoraires (expert-comptable, avocat…)
  • Charges de personnel pour les CDI
  • Charges sociales pour les CDI
  • Les charges financières des emprunts
  • Les charges exceptionnelles
  • Impôts forfaitaires non liés au CA



2. Charges variables

Par opposition les charges variables (CV) correspondent à toutes les coûts variables fonction du volume d’activité et donc du chiffre d’affaires. Elles doivent pouvoir se calculer en pourcentage du chiffre d’affaires de manière plus ou moins fiable. Si vous ne trouvez aucune corrélation avec le chiffre d’affaires ce sont à priori des charges fixes.

En premier lieu les achats de matières ou de produits sont des charges variables (sin on enlève bien la variation de stock). En effet comptablement on ne retiendra que les achats consommés ou vendus en charge et tout achat excédentaire mis en stock est retiré des calculs de rentabilité

Liste non exhaustive

  • Achats de matières premières ou de produits finis (moins la variation de stock)
  • Les emballages
  • Énergie (si vous produisez)
  • Salaires en CDD (si liés à une hausse d’activité)
  • Primes liées à l’activité)
  • Prestataires (si liés à une hausse d’activité)
  • Sous-traitance
  • Impôts liés au CA



3. Seuil de rentabilité

Le seuil de rentabilité est le niveau de chiffre d’affaires à réaliser pour couvrir à la fois les charges fixes et les charges variables et arriver à un résultat nul. Ainsi, il représente le chiffre d'affaire minimum a atteindre pour couvrir l'ensemble des charges structurelles (partie fixe et partie variable).

Pour déterminer le seuil il faut résoudre l'équation suivante:
Seuil de rentabilité – Charges Fixes (CF) - Charges Variables (CV) = 0

Pour mieux comprendre, si vous n’avez que des charges fixes le seuil de rentabilité correspondra à la somme de ces charges fixes. Si j’ai 1 000€ de charges fixes il me faudra 1 000€ de chiffre d’affaires pour faire un résultat de 0€.

Démonstration :
Seuil de rentabilité – Charges Fixes (CF) = 0
Seuil de rentabilité = Charges Fixes (CF)


Pour les charges variable le calcul est plus compliqué puisque leur montant dépendra du chiffre d’affaires.

Démonstration :
Seuil de rentabilité – Charges Fixes (CF) - Charge Variables (CV) = 0
Seuil de rentabilité = CF/ ((CA- CV) /CA)


Exemple :
Je fais un chiffre d’affaires de 1000€ j’ai 100€ de charge fixe et 100€ de charges variables
Seuil de rentabilité = 100 / ((1000-200) /1000)
Seuil de rentabilité = 125

En effet sur 125€, 100 couvriront les charges fixes et 25€ les charges variables (car elle représentent ¼ du CA soit 25% soit 25€)



4. Point mort

Le point mort plus simple à comprendre car il matérialise le nombre de jour nécessaire pour générer le montant de chiffre d’affaire représentant le point mort. Au delas de ce nombre de jour la société n’est plus en perte et gagne donc de l’argent.

Point mort = Seuil de rentabilité/ (Chiffre d’affaires /360)

Exemple : Point mort = 125/ (1000/360) = 45 jours


Il faut donc 45 jours pour réaliser un chiffre d’affaires égal à mon point mort et donc ne plus faire de perte. Au-delà de 45 jours annuel je commence donc à gagner de l’argent.





Outils pour votre prévisionnel

Le logiciel en ligne Prévistart vous aidera de manière simple dans sa réalisation.




Réalisez votre business plan !



Réalisez votre business plan rapidement et facilement


J'essaie Gratuitement

Obtenez plus d'informations





Autres fiches:

Faire son Business plan

Faire son Business plan

Faire son Business plan

Compte de résultat prévisionnel

Compte de résultat prévisionnel

Compte de résultat prévisionnel

Trésorerie prévisionnelle

Trésorerie prévisionnelle

Trésorerie prévisionnelle

Bilan prévisionnel

Bilan prévisionnel

Bilan prévisionnel

Seuil de rentabilité

Seuil de rentabilité

Seuil de rentabilité

Plan de financement

Plan de financement

Plan de financement

Références:
WIKIPEDIA
COMPTA-Facile



Réalisez votre business plan !

Logiciel de Business Plan

Réalisez votre business plan
rapidement et facilement


Obtenez plus d'informations
Essai gratuit sans carte bleue.